Si vous ne voyez pas la colonne de gauche, cliquez
ICI
(retour au cadre et à la liste des musiciens)

LUPI, Johannes (Jean LELEU, dit ; v. 1506 (Cambrai)-1539)


Il fit toute sa carrière à la cathédrale de Cambrai, d'abord enfant de choeur de 1514 à 1521, puis vicaire (1526-1527), et enfin maître des enfants de 1527 à 1539. Malgré la présence de musiciens homonymes (parmi lesquels Didier
Lupi Second), on lui attribue généralement trois messes (quelquefois treize), un recueil de quinze motets, Jo. Lupi chori sacre virginis Marie cameracensis magistri musice cantiones (1542), une vingtaine d'autres motets publiés dans des recueils collectifs, onze chorals en allemand, et une vingtaine de chansons et de liedekens montrant l'existence d'un lien entre l'école néerlandaise et l'école parisienne. Parmi les chansons figurent Je suis desheritée, qui est plus probablement l'oeuvre de Pierre Cadéac. Comme celui-ci, Johannes Lupi est cité par Rabelais dans la liste des musiciens du Quart Livre (1552).




Discographie sommaire

  • At the Sign of the Crumhorn, Convivium Musicum Gothenburgense, Sven Berger, Andreas Edlund, NAXOS 8.554425, 2000 (une chanson flamande, Compt alle uut by twe by drye, et une pièce instrumentale Nieuwe almanack),
  • Venus-ghejancksel. Chansons and madrigals from the Low Countries, Egidius Kwartet, Toyohiko Satoh luth, Chandos KTC 1198, 1997 (Les fillettes de Tournay).